Exposition "Bressuire raconte ses commerces d'antan " au Château de Bressuire

Organisée par les Archives Municipales de Bressuire en collaboration avec le service animation, événementiel, HPB, Union des Commerçants, le Regards Club Photo et le lycée St-Jo de Bressuire.

Cette exposition retrace la vie des anciens commerces bressuirais. Composée de documents conservés dans les Archives Municipales, mais aussi et surtout par du collectage oral (particuliers, anciens commerces...). 

Cette première moitié du XXe siècle est bien l’âge d’or du petit commerce en France. A Bressuire, les boutiques se comptent par dizaines et la liste des métiers exercés, que le recensement de 1911 fait apparaître, forme un inventaire à la Prévert : à côté des traditionnels métiers de bouche (boulangers et bouchers surtout), on trouve les hôteliers, restaurants, pharmaciens, photographes, aubergistes, épiciers, cordonniers, coiffeurs, horlogers, quincaillers, serruriers, imprimeurs, sans compter les marchands de bois, de chaussures, de grains, de journaux, de volailles, de meubles, de lingerie, de mercerie..., et même une marchande d’huîtres.


Répartis dans toute la ville, ces petits commerces, souvent très proches les uns des autres, forment des lieux de sociabilité et de rencontre fondamentaux. Ils participent à l’animation de la ville.
Lieux d’échange et de commerce, les boutiques sont le reflet de leur époque. Et si ces premières décennies du XXe siècle sont encore loin du mode de consommation de masse, elles n’en sont pas moins pour les commerçants celles qui voient se développer de nouvelles formes de communication pour faire face à la concurrence, même de ses voisins.
Les devantures évoluent, pour se mettre aux goûts du jour, et suivent les modes et l’apparition de nouveaux matériaux. L’Art Déco va remplacer l’Art Nouveau, la fonte est supplantée petit à petit par l’aluminium, même si le bois reste majoritaire ; le verre de grande surface se développe et surtout l’affichage électrique fait son apparition, promis à bel avenir. Les façades se couvrent d’inscriptions peintes, des plaques émaillées sont placées bien en évidence.


Enfin, la mise en valeur des boutiques est complétée avantageusement par la publicité, à travers ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui les objets dérivés : cartes postales, buvards, calendriers, sacs en papier, objets divers (cartes à jouer, jetons, boites diverses, bouteilles de toutes formes et volumes...). Les commerçants utilisent également d’autres types de supports pour se faire connaître, ce sont les en-têtes des factures et des courriers.


Les documents présentés lors de l’exposition et réunis dans ce catalogue (papiers divers, photographies, objets...) proviennent des Archives municipales, de collections privées, mais surtout ont été apportés par des Bressuirais. La collecte est impressionnante par son volume et sa qualité, laissant deviner, s’il en était encore besoin, toutes les richesses qui dorment dans nos intérieurs et dont la valeur reste bien souvent insoupçonnée. Ces documents, ces objets sont porteurs chacun d’une histoire qui, lorsqu’ils sont réunis, participent à la fabrique de l’Histoire.

Horaires d'ouverture :

  • Samedi 24 et dimanche 25 juin de 14h30 à 18h30
  • Du 1er juillet au 31 août // Du mardi au dimanche de 14h à 18h sauf les jours fériés
  • A partir du 1er septembre // les samedis et dimanche de 14h30 à 18h30

Entrée gratuite

Plus d'infos au 05 49 74 28 66

 


Présentation des Archives Municipales

Les Archives Municipales de Bressuire conservent les dossiers de l'Administation Municipale du début du XIXème siècle à nos jours. Le fonds des Archives n'étant pas très ancien s'explique par la traversée des colonnes infernales pendant les guerres de Vendée à Bressuire qui représentée comme la Vendée Militaire. L'histoire de Bressuire est relatée aussi grâce au Chartrier de Saint Loup conservé au sein des Archives Départementales des Deux-Sèvres. Un inventaire sommaire est consultable aux Archives Municipales.

Les Consultations

  • Les registres d'Etat Civil de Bressuire et de St Porchaire (quartier de Bressuire depuis 1964)
  • Les registres des naissances et de mariage sont désormais communicables après 75 ans à compter de leur clôture.
  • Les registres de décès sont librement communicables. Attention : il n'est conservé aux Archives Municipales que les registres de l'an V à 1902.
  • Le cadastre Napoléonien, les tableaux de recensement (depuis 1872), les anciens bulletins municipaux (depuis 1964), d'anciennes cartes postales, plans, affiches ... ainsi que de nombreux autres documents.

Une pièce d'identité sera demandée pour l'inscription sur le Registre de consultations. 
La prise de photographie est autorisée avec un appareil numérique sans flash afin de ne pas détériorer le document. Le service peut effectuer des reproductions sous certaines conditions

 

 Les Expositions réalisées

  • "Regard d'un Poilu" en collaboration avec les Archives de Saumur (sept-oct 2016 à la Chapelle St-Cyprien)
  • "Bressuire raconte ses Foires Expositions""Bressuire, les années circuit 1950, 1955" (juillet - août 2014 au Château de Bressuire)
  • "Théâtre et Cinémas, un siècle de Culture à Bressuire" (janvier 2012 au Château de Bressuire)
  • "Bressuire, Cité de la viande" // Château de Bressuire (juillet -août 2013)
  • "Les visites du Général De Gaulle à Bressuire en 1948 et 1963" 

 

Les Catalogues

catalogue-foires-exposition.jpg

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

catalogue-un siecle de culture.jpg

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Liens utiles